Le projet de coopération internationale

Dessin homonymes international
Homonymes international
Coopération

L’association Evasion accompagne des groupes de jeunes ( 16/25 ans) dans le cadre de projets de coopération internationale depuis 2014.

Pourquoi, comment et avec qui ? On vous explique tout ici…

Evasion travaille avec de nombreux partenaires. En premier lieu, l’association proposait des animations dans le cadre des quartiers d’été, ou de la prévention sécurité routière auprès des publics jeunes de la métropole Lilloise. C’est ainsi que ce sont lié des partenariats productifs avec les acteurs locaux.

En effet, l’un des objectif d’Evasion est d’accompagner les projets des jeunes, en leur permettant d’accéder à des méthodes et un réseau, et ainsi créer une dynamique projet motivante. Les administrateurs de l’association sont intimement convaincus que le potentiel individuel est multiplié dès lors qu’il est sollicité dans le cadre d’action commune.

L’objectif premier d’accompagner ce type de projet, était de mettre en avant les capacités individuelles de jeunes personnes, et de les conforter dans leurs capacités à travailler sur un projet commun.

Un premier projet en 2014

Notion de projet en image

L’envie de mettre en place un projet avec l’Algérie est né après quelques séances de travail. Les jeunes étaient motivés pour travailler sur un projet de coopération internationale sur un thème qu’ils maitrisaient : l’animation et le sport. Aussi, ils furent mis en relation avec une association de la ville de Skikda, en Algérie : Bariq21.

Bariq 21 est une association qui travaille sur les questions du développement durable et l’écologie. Elle sollicite les jeunes et se mobilise afin de défendre et de protéger l’environnement.

A priori… rien en commun entre les jeunes des deux rives… et pourtant…

La coopération en marche

Si les jeunes français étaient compétents en matière d’animation d’ateliers sportifs, ils n’avaient aucunes compétences en termes de développement durable. En outre, les jeunes Algériens, compétents en développement durable, ne savaient pas comment sensibiliser, au travers des animations, la population locale.

Les jeunes des deux rives commencèrent donc à travailler sur un projet avec l’objectif de sensibiliser la population à l’importance de la préservation de l’environnement.

Ainsi, le projet les quartiers d’été a été mis en place à Skikda, avec des ateliers sportifs ( parcours vélo par ex) et la création d’outil de sensibilisation à l’environnement.

De plus, les jeunes français ont utilisé une partie du budget , récolté durant des actions d’auto financement, afin d’acheter du matériel scolaire sur place. Ils l’ont redistribué aux enfants d’une école primaire de Skikda.

Ce projet de coopération internationale, intitulé « Regards croisés sur l’Algérie » fût un succès puisque les objectifs opérationnels étaient tous atteints . De même ,la valorisation des jeunes participants à ce projet a permis le renouveau d’une confiance en leurs capacités. Cela les a motivé dans leurs démarches. La plupart ont utilisé positivement cette expérience de projet dans le cadre de leur projet personnel.

Un outil de valorisation des participants

Evasion, qui voit dans ce projet de coopération internationale, un outil de mobilisation formidable en direction des jeunes. Depuis, Evasion répond aux demandes d’accompagnement de projet de coopération internationale.

Aussi, Evasion accompagne les jeunes tout au long du processus, et sur le lieu des actions prévues. En effet, les jeunes sont accompagnés sur les sites étrangers , par des professionnels rodés à ce type de projet.

Parfois, les projets se concrétisent autrement : en 2019, l’interruption d’un partenariat pour problèmes internes a entrainé le reversement des fonds récoltés à un autre projet de collaboration internationale. Ainsi, un dispensaire a été réhabilité au Sénégal, grâce aux fonds du projet 2019.

Un puits pour le Sénégal

En 2018, le premier projet un puits pour le Sénégal a vu le jour, grâce à un groupe franco-sénégalais. Ce projet a permis la construction d’un puits , ainsi que la création d’un outil de prévention sur le thème des accidents domestiques. En effet, ces accidents sont un fléau dans les villages. Créée par les jeunes des deux pays, une vidéo sensibilise aux dangers rencontrés par les enfants à l’intérieur de leur propre maison, dans les associations et les dispensaires locaux

En 2019, des jeunes de France et du Sénégal se mobilisent dans un nouveau projet de construction d’un puit. Ce projet est mené en parallèle d’un projet de création d’un support de sensibilisation à la gestion quotidienne de l’eau.

En effet, l’accès à l’eau potable dans certaines partie du Sénégal, reste difficile et précaire. Si les infrastructures se développent doucement, de nombreuses familles n’ont pas accès à l’eau courante. Elles ont peu d’espoir d’y avoir accès avant de nombreuses années. Aussi, il est essentiel de promouvoir l’accès à l’eau potable.

Cela a un impact non négligeable sur la vie quotidienne des personnes ayant accès à l’eau près de chez elles.

Au delà du confort apporté, et du temps gagné , cela permet d’améliorer les possibilités de scolarisation des enfants , qui n’ont plus à faire des allers retours incessants entre les points d’eau potable et leur lieu de vie.

Des actions d’auto financement

Dans le cadre de ce projet de coopération internationale, Evasion propose un vide-grenier solidaire le dimanche 10 novembre 2019. Tous les bénéfices seront reversés pour le projet en cours.

Ce projet ne reçoit aucune subvention publique et dépend de la capacité de mobilisation des jeunes . D’autre part, des sollicitations auprès de mécènes privés ont lieu . A ce jour, l’entreprise RENOVIO a souhaité soutenir la construction de ce puits .

Si vous souhaitez participer au vide-grenier ou effectuer un don pour ce projet 2019, vous pouvez nous contacter ou visiter notre site internet.

Vous trouverez toutes les information concernant ce vide grenier solidaire sur notre site, en cliquant ci dessous.

Et vous, avez vous déjà participé à un projet de coopération internationale ?

Suivez ou partagez 🙂
error

Carton Rouge, les ambassadeurs de la sécurité routière : la mutualisation des moyens au service de la prévention

Retenez bien cette date

Il suffit d’une idée…

Il était une fois un animateur, qui, face aux comportements accidentogènes des jeunes qu’il accueillait dans son centre de loisirs, voulut mettre en place une action de sensibilisation aux dangers de la route dans le collège Léon Blum à Villeneuve d’Ascq

C’est ainsi que l’on pourrait évoquer l’idée originelle du projet sécurité routière (La journée de la sécurité routière) porté par l’association Evasion…

Cette idée a fait du chemin. En effet, la première action de sensibilisation intéressa d’autres intervenants.

L ‘idée engendra un projet de plus en plus complexe, afin de répondre aux problématiques identifiées par divers partenaires.

Il fût alors évident de proposer ces actions aux sein des collèges Villeneuvois, puisque le public cible est les jeunes. Au fil du temps, d’autres établissements de la MEL* ont souhaité s’inscrire dans ce projet.

L’idée principale était de sensibiliser les jeunes, plus particulièrement les collégiens, en les incluant dans une démarche participative et formatrice. En outre, il fallait que ces actions soient adaptées aux participants. Il fallait également coller aux impératifs organisationnels des établissements scolaires impliqués dans ce type de projet.

Carton rouge est né suite à un constat :partagé entre l’association et Monsieur Boulanger, Directeur du cabinet du Préfet du Nord : les élèves et les parents d’élèves ont des comportements dangereux aux abords des établissements scolaires.

Qu’ils soient piétons, cyclistes, motocyclistes ou automobilistes, beaucoup n’avaient (et n’ont) pas conscience de leurs comportements. C’est pourquoi il était important de sensibiliser les publics à cette problématique, et principalement les élèves.

Une méthode qui roule

Concernés par ce projet, les élèves sont non seulement sensibilisés, mais certains participent activement aux actions de sensibilisation. En effet, un groupe d’élèves de 4ème de chaque collège agit directement en animant les ateliers de sensibilisation en direction des élèves de 5ème de leur collège.De plus, ils participent à la verbalisation des usagers de la route lors de la journée CARTON ROUGE.

Les élèves formés à sensibiliser leurs pairs ( et les autres usagers ) sont nommés les ambassadeurs de la sécurité routière ; ils traitent durant plusieurs séances les questions relatives à la sécurité routière. En outre, ils acquièrent les compétences nécessaires à l’utilisation des outils pédagogiques et à l’animation des ateliers de sensibilisation

Bien sur, un tel projet demande un certain nombre de moyens techniques, humains, logistiques, et financiers.

Un réseau sur les chapeaux de roue

C’est pourquoi la création et l’animation d’un réseau s’est construite durant ces dernières années.

En effet, le réseau engendre la mutualisation des moyens et des compétences . De même, il permet de réfléchir à un projet adapté, pour qu’il réponde au mieux aux problématiques identifiées. Par conséquent, un réseau impliqué permet une réactivité face aux freins que l’on rencontre lors de la mise en oeuvre des projets. Aussi, le réseau est un acteur essentiel dans la mise en oeuvre du projet carton rouge.

Pour cela, Evasion a fait appel a un coordinateur projet et réseau auprès de l’association DMDS. Passionné et engagé ,il effectue un travail formidable depuis le début de cette aventure.

Carton rouge en 2019, c’est :

  • Une journée d’action commune le 11 octobre 2019 à Lille République, avec l’ensemble des Ambassadeurs de la sécurité routière ;
  • 10 établissements scolaires de la Métropole Lilloise impliqués dans chaque étape projet.

Le soutien de:

  • la préfecture du Nord
  • la DDTM
  • du Département du Nord
  • la Police Nationale
  • de la Police Municipale de Roubaix
  • la Gendarmerie
  • l’entreprise Ilévia
  • La ville de Roubaix
  • Du centre social Echo de Roubaix

Retrouvez des informations sur le projet Sécurité routière de l’association EVASION en visitant notre site

*MEL : Métropole Européenne de Lille

Suivez ou partagez 🙂
error

Association Evasion : une histoire de projets et de réseau

logo de l'association Evasion
Logo d’Evasion

L’histoire débute en 1996.

L’association Evasion a été créée pour proposer des voyages et des animations au public.

Après quelques années d’existence, cette association s’est éteinte, faute de bénévoles.

Une nouvelle équipe de bénévoles s’est constituée en 2008, pour créer un nouveau projet associatif ..

Ces bénévoles étaient issus des métiers de l’animation, de l’insertion ou de l »éducation. Tous s’étaient rencontrés via le réseau associatif de la Métropole Lilloise, avec un objectif commun : la volonté de travailler autrement.

Dans les structures classiques, il faut coller aux impératifs administratifs et financiers, et s’adresser, souvent, à un public très ciblé. Aussi, les démarches projets sont balisées et peu adaptables aux projets.

Notre projet était de créer une structure support, pour accompagner des projets associatifs et professionnels.

Une sorte de ruche (à projet) associative

Le nouveau projet associatif s’est basé sur l’idée qu’Evasion devienne une structure accompagnant les porteurs de projets dans leurs démarches. Chacun y apporte ses compétences et son réseau, et chacun participe à l’évolution d’un ou de plusieurs projets.


En 2011, Evasion lance le concept de la MDE, une Ruche associative autogérée.

Accueillant des porteurs de projets venant de divers horizons, la MDE permet à ces derniers de tester leur activité avant de se lancer.

Les bénévoles de l’association Evasion étaient motivés et très impliqués pour accompagner chaque porteurs de projet dans leur évolution.

Cours de salsa, ateliers de cosmétiques naturels maison, Permaculture, Tai-Shi, Animation de soirée, théâtre, création de support de prévention, animations de quartier…

Ce projet associatif mettait en oeuvre le concept de mutualisation des moyens.

Des complications administratives ont mis fin à cette aventure en 2013

Le lieu d’accueil de la MDE n’a jamais obtenu l’autorisation d’ouverture au public..lui interdisant de continuer ses diverses activités.

Evasion n’était pas en mesure de supporter les conséquences financières d’un fiasco administratif.

La MDE aura existé durant deux ans…

Nous avons pu vérifier que le concept de la ruche associative était un projet viable.

Il était hors de question de laisser ce projet associatif s’éteindre.

Nous avons pu constater que la mutualisation des moyens et des compétences étaient possibles. Un réseau étendu permettait de renforcer la viabilité des projets, chacun y apportant sa petite pierre…

Rappelez vous ! Nous voulons travailler autrement ! Nous souhaitons nous investir sur des projet viables , élaborés avec et par le réseau…

C’est ainsi que nous avons focalisé les actions sur la prévention : parentalité, prévention santé et sécurité routière, animations…

Pour cela, nous avons sollicité notre réseau, et avons créé de nouveaux liens.


Le réseau est l ‘essence de notre projet.

La synergie des moyens et des compétences sont le ciment de chaque projet mis en oeuvre.

Aujourd’hui, Evasion est reconnue comme :

  • Structure porteuse
  • Coordinatrice de projets
  • Génératrice de réseau

Chaque projet repose sur la structure associative, et sur le réseau.

Grâce à une équipe de bénévoles, Evasion est une structure en perpétuelle évolution, qui s’adapte aux besoins des projets.

Vous voulez nous rejoindre ? Vous voulez plus d’informations ?

Contactez nous

Suivez ou partagez 🙂
error