PRO BONO

PRO BONO ?

Non, je n’ai pas écrit Bonobo…relis bien la phrase… 

Activité : Pro bono

Engagement de volontaires qui donnent du sens à leur activité en s’impliquant dans des initiatives d’intérêt général à titre gracieux

En gros, t’es bénévole…( mais pourquoi y’a toujours quelqu’un pour inventer des expressions douteuses !? Le geek quoi!!)

Etre bénévole, c’est consacrer du temps libre, à titre gracieux, pour accompagner une action dans une structure.

D’après les études, 1 français sur 4 s’est engagé au moins une fois dans sa vie dans une activité bénévole. 

Cet engagement évolue depuis quelques années, avec un bénévolat qui tend à se focaliser sur des actions ponctuelles. 


photo  de jeunes bénévoles en Roumanie par  
@c_tohatan

Le bénévolat en France : état des lieux 

Une nouvelle étude concernant un état des lieux du bénévolat en France a été publiée par Recherches et Solidarité. 

Nous vous invitons à lire cette dernière, (ou à lire un résumé en image de cette étude très intéressante) . Elle permet de comprendre en partie l’évolution des pratiques bénévoles, mais aussi des attentes et des causes possibles qui freinent le développement de l’engagement bénévole en France. 

Assez peu développé dans notre pays, ce bénévolat est pourtant essentiel , notamment avec la professionnalisation des domaines dans lesquels oeuvrent les associations. Cela engendrant des processus complexes en termes d’organisation, de communication ou encore d’innovation dans les pratiques. 

Etre bénévole, c’est proposer SES compétences pour le bien d’une action.

Etre bénévole permet de partager son temps et ses compétences, qu’elles soient de l’ordre du savoir, du savoir faire ou du savoir-être

Aussi de plus en plus d’associations recherchent des bénévoles experts dans un domaine particulier, pour des actions de courte durée.

Tout comme les bénévoles, les besoins des associations évoluent . En effet, elles ont toujours besoin de petites mains pour des actions simples? Aussi, les associations tentent de trouver des compétences spécifiques ( comptabilité, communication…). 

A l’heure de la communication à outrance, de plus en plus de compétences dans les domaines de la digitalisation ou  de la communication digitale sont recherchées.

Que ce soit pour aider à la maintenance d’un site internet, animer un atelier sur comment utiliser word, ou encore développer une application , les associations sont de plus en plus demandeuses de ce type de potentiels. 

Enfin, le bénévolat de compétences implique… le développement de réseau. 

Un bénévole est une nouvelle « ancre » pour développer une nouvelle ligne de réseau…et de potentiels partenariats.


Le bénévolat : un réservoir de compétences

Soft skills, hard skills, des expressions anglaises qui ne vous évoquent peut être pas grand chose. Pourtant elles sont à la mode dans les entreprises comme dans les associations. On ne jure plus que par la compétences, découlant de l’idée que l’être humain est une ressource.

Savoir faire et savoir être, sont deux des piliers de LA Compétence, avec un grand C. Il en manque une… la connaissance, ou savoirs théoriques. 

Quel que soit votre profil, vous avez des compétences. Vous êtes une ressource de choix pour les associations. Oui, vous avez de la valeur ! Alors, allez-y !  Proposez vos compétences aux petites asso ! Elles seront d’autant plus reconnaissantes que plus on est petit, moins on est financé…

ENCART PAS PUBLICITAIRE

Grosse asso —> gros financements, gros salaires, intervenants bien payés, mais activités pas toujours efficientes… beaucoup de bruit et de vagues et pas grand chose de concret au vu des sommes coquettes engrangées…

Petites asso —> pas un cent, des actions optimisées pour être efficaces afin d’éviter la dispersion des petits moyens qu’ils soient financiers, matériels ou humains, et très souvent, subventions à l’arrachée, (puisqu’elles récupèrent « les miettes » des grosses structures qui ont souvent les appuis politiques pour signer des agréments leur accordants des subventions importantes quasi automatiques). 

Non, on ne vise personne en particulier… mais on vous laisse le choix de creuser la question de ces grosses machines à engranger de l’argent public… et les dons …


Développées lors de vos activités professionnelles ou de loisirs, les compétences sont des savoirs que vous pouvez partager au travers un engagement bénévole. 

Mais pas que…

D’autre part, s’engager signifie aussi acquérir de nouvelles compétences, comme comprendre le fonctionnement d’une association, travailler en groupe ou en réseau, apprendre à animer des ateliers etc… 

Vous l’aurez compris, être bénévole, ce n’est pas seulement nettoyer les déchets après un évènement festif ou distribuer des bonbons, mais c’est un ensemble de compétences que vous mobilisez et que vous acquerrez au fur et à mesure de vos actions. 

En outre, ces compétences peuvent être valorisées sur le marché du travail ; en effet, il existe un livret de compétences du bénévole qui permet de recenser les expériences et de mettre en avant les actions et les compétences acquises durant ces actions bénévoles ( nous en reparlerons ultérieurement).

Enfin, vous pouvez bénéficier de crédits de formation en fonction de la durée de votre engagement bénévole et du type d’association dans laquelle vous vous impliquez. Vous pouvez retrouver des informations sur le CPF en cliquant sur ce lien.

Pour terminer, être bénévole, c’est s’engager pour une cause ou une action, rencontrer des gens… c’est surtout une action SOCIALE au sens étymologique (1) du terme ,c’est à dire PARTAGEE.

Et vous, êtes vous bénévole ? Qu’est ce qui vous motive ? 

(1) : socius en latin… ben oui je sors ma confiture de fraises… 2 ans de latin au collège, il faut bien que ça serve un peu…

Suivez ou partagez 🙂
error